À propos de l'ACROQ

L' ACROQ est une association vouée EXCLUSIVEMENT à l'ensemble des résidents vivant en Résidences Privées pour Aînés (RPA), de leurs proches aidants et de leurs comités de résidents.

Notre association vient remplir un vide, car aucune autre association ou regroupement exclusif aux aînés vivant en RPA n'existait. L' ACROQ veut apporter un contre-poids aux regroupements des propriétaires de RPA dans notre société. Notre association pourra ainsi s'exprimer auprès des autorités gouvernementales pour faire valoir nos droits et se concerter face à certains enjeux.

Nous avons le pouvoir de réclamer un séjour en RPA qui soit une étape de vie des plus heureuses. Nous sommes rendus au crépuscule de nos vies et nous apprécions chaque minute de bonheur qui passe. La pandémie de la COVID-19 nous a montré à quel point nous sommes fragiles et à la merci de notre environnement. Ensemble, il nous est possible de vaincre cette fragilité et s'entraider mutuellement pour notre plus grand bonheur. C'est en partageant nos expériences que nous pourrons nous assurer le meilleur rapport qualité/prix pour ce séjour en RPA.

L' ACROQ est une association naissante qui a besoin de vous, de vos proches aidants et de vos comités de résidents pour prendre son envol. Aidez nous en vous inscrivant gratuitement (voir notre formulaire d'inscription) et en diffusant notre existence.

Vous pouvez aussi contribuer par un don, aussi minime que 1 seul dollar, en vous rendant sur la page VOTRE DON.

Si vous êtes intéressé à vous impliquer dans son organisation, faites le savoir.

Vous pouvez nous envoyer un courriel à: ACROQ.

UNE PÉTITION POUR BRISER L'ISOLEMENT DES AÎNÉS

Tout le monde connaît un parent, un proche ou un ami qui est aux prises avec les dommages causés par l’isolement sur la santé physique et mentale.
Voulez-vous collaborer à un appel à l’aide au nom de ceux et celles qui sont incapables de le faire, cloués et isolés dans leur chambre….
Voici un lien pour signer une pétition déposée sur le site de l’Assemblée Nationale du Québec: CLIQUEZ ICI

Date limite pour signer : 12 avril 2021

POUR VOUS PROCHES AIDANTS

L'APPUI vous offre une série "AU-DELÀ DES MOTS" disponible sur leur site: CLIQUEZ ICI

Il s’agit d'un récit à deux voix : une femme et un homme qui racontent, en alternance, ce qu’ils ont vécu auprès de leurs conjoints atteints de la maladie d’Alzheimer.

DU NOUVEAU POUR LE DOSSIER DES SERVICES NON RENDUS

Depuis un an, la plupart, sinon tous les résidents des Résidences Privées pour Aînés (RPA) sont facturés au plein montant comme si l'ensemble des services et avantages promis lors de la signature du bail avaient été donnés. Malheureusement, la pandémie et ses mesures de confinement et de distanciation sociale, ont fait en sorte que plusieurs services et avantages payés n'ont pas été donnés. Cela s'apparente à de la maltraitance financière. De plus, pour les résidents des RPA, la complexité et la lourdeur du processus exigé par le Tribunal Administratif du Logement (TAL) afin d'obtenir justice peut constituer de la maltraitance organisationnelle.

Imaginez que vous êtes un client d'un câblodistributeur, abonné au forfait le plus étendu et que sporadiquement durant la dernière année, vous n'avez eu accès qu'à la programmation de base. Serait-il normal que votre câblodistributeur ajuste sa facturation mensuelle aux services que vous avez effectivement reçus?

Il serait normal que le gouvernement donne aux résidents de RPA des outils juridiques simples afin d'obtenir justice. Il pourrait autoriser des actions collectives pour regrouper les résidents d'une même RPA. Actuellement, la démarche complexe avec le TAL est strictement individuelle. Il pourrait aussi y avoir une charte des prix maxima pour chacun des services et avantages offerts par les RPA. L'annexe 19, présent en 2013 et qui a disparut, informait le futur locataire des coûts associés à chacun des services. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Ce que peut constater le locataire, est que sa facture est d'environ 1 250$ de plus par mois qu'un loyer ordinaire, auxquels il devra ajouter les frais des repas et des soins particuliers que réclame son état de santé.

Il est temps que monsieur Legault et notre ministre des aînés, madame Blais, accordent à notre dossier toute l'attention qu'il mérite.

Aînés résidents d'une RPA et proches aidants, inscrivez-vous à l'ACROQ. Ensemble, regroupons nos actions.