À propos de l'ACROQ

L' ACROQ est une association vouée EXCLUSIVEMENT à l'ensemble des résidents vivant en Résidences Privées pour Aînés (RPA), de leurs proches aidants et de leurs comités de résidents. Notre association vient remplir un vide, car aucune autre association ou regroupement exclusif aux aînés vivant en RPA n'existait. L' ACROQ veut apporter un contre-poids aux regroupements des propriétaires de RPA dans notre société. Notre association pourra ainsi s'exprimer auprès des autorités gouvernementales pour faire valoir nos droits et se concerter face à certains enjeux. Nous avons le pouvoir de réclamer un séjour en RPA qui soit une étape de vie des plus heureuses. Nous sommes rendus au crépuscule de nos vies et nous apprécions chaque minute de bonheur qui passe. La pandémie de la COVID-19 nous a montré à quel point nous sommes fragiles et à la merci de notre environnement. Ensemble, il nous est possible de vaincre cette fragilité et s'entraider mutuellement pour notre plus grand bonheur. C'est en partageant nos expériences que nous pourrons nous assurer le meilleur rapport qualité/prix pour ce séjour en RPA. L' ACROQ est une association naissante qui a besoin de vous, de vos proches aidants et de vos comités de résidents pour prendre son envol. Aidez nous en vous inscrivant gratuitement (voir nos formulaires d'inscription) et en diffusant notre existence. Vous pouvez aussi contribuer par un don, aussi minime que 1 seul dollar, en vous rendant sur la page VOTRE DON. Si vous êtes intéressé à vous impliquer dans son organisation, faites le savoir. Vous pouvez nous envoyer un courriel à: ACROQ.

Nous les vulnérables

Comment concilier prévention et santé mentale?

Il est reconnu que les aînés sont plus vulnérables à la COVID-19 que la population en général. Toutefois, cette vulnérabilité ne doit pas se traduire par une obsession maladive d’isoler nos aînés dans leur appartement en les coupant de tous contacts. Dans nos RPA, les consignes de distanciation sociale ont réduit à un maximum de six personnes les activités sociales internes et encore…. Bon nombre d’activités ont (encore) une fois été suspendues. Peut-on trouver un équilibre entre les nécessaires précautions de distanciation sociale ( et mesures de prévention) et la vie sociale nécessaire à notre santé mentale?

Pourquoi ne pas appliquer le principe de bulles dans nos RPA? J’imagine la formation d’une bulle EXCLUSIVE de deux à six résidents qui peuvent se fréquenter, vivre des activités sociales ensemble dans l’appartement de l’un ou l’autre, tout en respectant rigoureusement la désinfection des mains et autres mesures de prévention. Ces groupes (ou bulles) pourraient s’inscrire auprès de l’administration de la RPA et s’engager solidairement à respecter les normes dictées par la Santé Publique.

Ainsi, des amis qui ont comme activité préférée de jouer aux cartes, pourraient se retrouver chez l’un ou l’autre, en utilisant les mêmes jeux de carte, en se désinfectant les mains avant et après l’activité. D’autres bulles pourraient se former pour des amis qui préfèrent jouer au scrabble, faire un atelier artistique, jouer aux quilles, à la pétanque, etc…

Le concept de bulle donnerait une plus grande liberté aux groupes exclusifs d’amis comme la possibilité de s’offrir un repas, un 5 à 7, souligner un anniversaire. C’est comme si nous avions un noyau familial exclusif d’un maximum de six personnes. Cette solution, un compromis entre la prévention extrême dans l’isolement et le laissez aller, pourrait apporter un certain réconfort à nos aînés et diminuer la détresse psychologique observée lors de la première vague.

Nous souhaitons que la Santé Publique s’empare de notre suggestion et en fasse sienne.

VOUS AVEZ MANQUERce Jeudi le 29 octobre,dans le cadre de l’émission Enquête, de Radio-Canada, le reportage sur les RPA? Regardez le sur : https://ici.radio-canada.ca/tele/enquete/site ou sur https://ici.tou.tv/enquete, épisode 06. L'or gris

Supportez l'ACROQ, faites lui un don! Chaque dollar reçu contribue au développement de l'association et par le fait même, vient en aide aux aînés. Rendez-vous sur le lien: VOTRE DON

Participez à la consultation publique du commissaire à la santé et au bien-être, Mme Joanne Castonguay, qui enquête sur la performance du système de santé et de services sociaux pendant la pandémie de la COVID-19. Plus précisément, l'équipe du commissaire veut mieux comprendre ce qui s’est passé avec les soins et les services donnés aux aînés. L'équipe du commissaire veut aussi découvrir les failles du système qui ont empêché de mettre en place les changements qui auraient pu sauver des vies, pour être en mesure de proposer des solutions pour mieux répondre aux besoins de nos aînés.

Rendez-vous au lien web de la consultation : CLIQUEZ ICI

Cette consultation vous demande en premier lieu de donner votre vécu, vos expériences et vos suggestions. Que vous soyez un résident, un proche aidant, votre opinion est importante. L'ACROQ vous encourage à vous exprimer. Vous avez jusqu'au jusqu’au 9 novembre 2020.